Les Projets Soleil 2018-2019

La campagne des Kilomètres de Soleil soutient des projets de développement en France et à l’international, les « Projets Soleil ». Les enfants et leurs familles sont au cœur de ces projets permettant de contribuer à l’amélioration des conditions de vie de ces personnes.

Cette année, le collectif présente quatre Projets Soleil dans quatre pays différents en lien avec la thématique proposée « Différents, tous frères : Migrations & Vivre-ensemble ». L’engagement des associations locales et la réalisation de leurs projets permettront à plusieurs milliers d’enfants d’œuvrer pour rendre le monde plus fraternel.

Les vidéos d’animation des quatre projets sont sur la page des outils de l’année. Accéder à cette page

Thaïlande. Former les enfants migrants aux droits humains

Thailande

orange La Thaïlande accueille près de 4 millions de migrants, dont une majorité de Birmans. Sur place, leurs droits sont souvent bafoués. Leurs enfants sont aussi touchés : moins de 20% des enfants migrants sont scolarisés et beaucoup doivent travailler dans les plantations de caoutchouc, dans les chantiers de construction, dans la pêche ou le tourisme où ils peuvent être victimes d’abus.

orange Pour donner un avenir à ces enfants, l’ONG thaï Foundation for Education and development conduit des programmes d’éducation à destination des enfants birmans afin de briser le cercle de la pauvreté. En plus de leur scolarisation, elle leur propose le programme « Enfants en mouvement ». Son objectif est de former les enfants à prendre part à la défense de leurs droits et de ceux de leurs communautés. Lors d’une formation de 5 jours, ils découvrent la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme et la Convention des Droits de l’Enfant et s’engagent contre les violations des droits humains. Les participants deviennent des jeunes défenseurs des droits et forment à leur tour d’autres enfants birmans.

Projet accompagné par le CCFD-Terre solidaire

Bangladesh. Protéger les enfants restés au pays

Bangladesh 18

orange La migration féminine est en augmentation forte au Bangladesh depuis ces 5 dernières années. Les femmes migrent à la recherche d’opportunités professionnelles qui leur permettraient d’améliorer les conditions de vie de leurs enfants restés au pays. Dans la réalité, les enfants se retrouvent livrés à eux-mêmes et font face à des difficultés d’accès à la santé et à l’éducation. Ils connaissent également un mal être psychologique et un sentiment fort d’insécurité et de manque de protection.

orange OKUP, le partenaire du SCCF, créé et anime des Clubs d’Enfants avec pour objectif de les accompagner dans l’acquisition de « savoirs de vie » : comment prendre en charge correctement leur hygiène et leur santé mais aussi renforcer leur bien être psychologique et émotionnel et renforcer leur sentiment de sécurité et de protection. Une centaine d’enfants sont concernés au total. Les Clubs sont aussi un lieur de jeux et de divertissement pour ces enfants. OKUP accompagne également les mamans dans leurs démarches de retour au pays.

Projet accompagné par le Secours Catholique – Caritas France

Tchad. Mettre en place des actions de sensibilisation des enfants dans les camps de migrants

Tchad 18orange Le Tchad est un pays qui a longtemps connu la guerre. La situation s’est stabilisée dans le pays qui se retrouve maintenant être un « îlot de paix » entouré de zone de conflits (attaques terroristes islamistes et guerres civiles). Ainsi de nombreuses personnes arrivent ou retournent au Tchad pour fuir ces zones de conflits. Ces réfugiés et ces retournés arrivent en masse au Tchad et se retrouvent installés dans des camps que l’on appelle « site de migrants ».

orange Le projet se déroulera sur 12 mois. Le premier mois sera dédié à la formation de 100 routiers (scouts de plus de 16 ans) sur les pratiques d’animation et sur les thématiques des Droits de l’enfant, du vivre ensemble, du développement durable et de la lutte contre le VIH/Sida. Ensuite, les onze mois suivants, les équipes de bénévoles proposeront dans les sites de migrants des sensibilisations et des débats dans les domaines pour lesquels ils ont été formés. Enfin, les équipes de zone et des chefs scouts proposeront des animations à des louveteaux (scouts de 8 à 12 ans) et à des jeunes migrants.

Projet accompagné par les Scouts et Guides de France

Maroc. Scolariser les enfants de migrants

Maroc18orange Compte tenu de sa localisation géographique, le Maroc est devenu depuis les années 90, un pays de transit vers l’Europe. De par les mesures protectionnistes de celle-ci en matière d’immigration, les migrants se retrouvent bloqués au Maroc. 80% d’entre eux viennent des pays subsahariens, plus de 50% ont moins de 25 ans, 25% sont mineurs. Si une circulaire de 2013 permet la scolarisation des enfants en situation irrégulière, celle-ci constitue un véritable défi, en particulier à cause des années passées sans école, de la langue et d’une grande précarité.

orange Pour donner un avenir à ces enfants, Caritas Maroc a développé un programme d’insertion et d’éducation pour 120 enfants d’immigrés avec la mise en place de classes préparatoires à la scolarisation marocaine. Cela passe par l’apprentissage de l’arabe en visant l’entrée de l’enfant dans une classe dans laquelle l’écart d’âge avec celui de l’enfant d’origine marocaine ne dépasse pas deux ans. De manière complémentaire, l’objectif de ce projet est également de subvenir à leurs besoins vitaux (nourriture, soins de base, vêtements).

Projet accompagné par les OPM. Enfance missionnaire