KMS
> La campagne en bref> L'histoire des Kilomètres de Soleil> Le collectif> Les partenaires> The Campaign Kilomètres de Soleil
> Différents, tous frères : Handicaps & vivre-ensemble> Les outils 2017-2018> Ressources complémentaires 2017 - 2018> Les Projets Soleil 2017 - 2018> Communication de la campagne 2017 - 2018> Faire une demande de Bourses Soleil> Faire une demande de Bourse Interdiocésaine> Nouvelles des Projets Soleil 2016 - 2017> Les animations 2016 - 2017
> C'est quoi les KMS> Des jeux pour découvrir> Des bricolages pour la collecte> Des chants pour partager> À toi de dire
> Les thèmes de 1957 à 2018> 2016-2017 : Différents tous frères : Religions & Vivre ensemble> 2015-2016 : L'éducation, des chemins pour grandir> 2014-2015 : Manger bien, un droit pour tous !> 2013-2014 : La santé, c'est notre responsabilité !> 2012-2013 : Place à la paix> 2010-2012 : Les migrations> 2006-2010 : Le développement durable
> Formulaire contact> Les contacts nationaux> Les correspondants locaux> La charte du correspondant

En 2017-2018 : Différents, tous frères : handicaps & vivre-ensemble

.

En 2017 / 2018 : Différents, tous frères

Nous poursuivons notre chemin ouvert l’an passé « Différents, tous frères » avec cette année comme fil rouge « Handicaps & Vivre-ensemble ».

Comment définir précisément le terme « handicap » ?
La loi pour l'égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées, du 11 février 2005,  précise : « Constitue un handicap, au sens de la présente loi, toute limitation d'activité ou restriction de participation à la vie en société subie dans son environnement par une personne en raison d'une altération substantielle, durable ou définitive d'une ou plusieurs fonctions physiques, sensorielles, mentales, cognitives ou psychiques, d'un polyhandicap ou d'un trouble de santé invalidant. »

La campagne s’appuiera sur quatre piliers :

• Oser voir nos propres limites

Quitter nos certitudes, nos repères pour découvrir une étrangeté, une souffrance ou une fragilité qui nous rappelle nos propres limites et, de manière plus générale, la fragilité de tout être humain.

• Savoir s’enrichir de nos différences

S’inscrire dans une relation de réciprocité dans laquelle chacun donne et reçoit. Découvrir en particulier le potentiel que les personnes en situation de handicap développent pour vivre leur vie de chaque jour, leurs atouts spécifiques.

• Contribuer à réduire les situations handicapantes

Agir individuellement et collectivement pour que les situations ne soient pas un facteur aggravant du handicap, mais puissent au contraire favoriser l’inclusion des personnes porteuses de handicap.

• Vivre ensemble la fraternité

Reconnaître chacun comme une personne digne de respect et d’amour, comme un frère.

Cette campagne doit donc être une occasion de « changer notre regard sur la différence », de partager un temps fort de relations et de contacts dans l’univers du handicap et de célébrer cette richesse de la diversité des hommes dans leurs besoins, leurs faiblesses et leurs atouts.

Les outils que nous proposons dans ce guide seront une des sources pour aider l’enfant à prendre conscience des différents types de handicap

  • en l’informant,
  • en lui faisant expérimenter certaines déficiences,
  • en lui permettant de réfléchir sur ses propres limites,
  • en organisant, si possible, des activités durant lesquelles tous les enfants, ayant un handicap ou non, peuvent expérimenter le vivre-ensemble,
  • en participant à des activités et en soutenant des projets qui œuvrent en ce sens, localement et à l’international (cf. Projets Soleil pages 10 et 11).

Le guide d’animation et le site des KMS donneront à chacun un certain nombre de ressources humaines, pastorales et documentaires de base qui permettent d’avancer avec les enfants.

L’essentiel de la démarche réside dans l’attitude d’ouverture et dans le cheminement fait avec les enfants. Comme le souligne le pape François : « Le monde ne devient pas meilleur, parce que composé uniquement de personnes apparemment “parfaites”, mais lorsque la solidarité entre les hommes, l’acceptation réciproque et le respect grandissent. (…) La manière dont nous affrontons la souffrance et la limitation est un critère de notre liberté de donner sens aux expériences de la vie, même lorsqu’elles nous semblent absurdes et imméritées. » (Jubilé extraordinaire de la miséricorde. Jubilé des malades et des personnes handicapées. Homélie du pape François. 12 juin 2016).