KMS
> La campagne en bref> L'histoire des Kilomètres de Soleil> Le collectif> Les partenaires> The Campaign Kilomètres de Soleil
> Différents, tous frères : Handicaps & vivre-ensemble> Les outils 2017-2018> Ressources complémentaires 2017 - 2018> Les Projets Soleil 2017 - 2018> Communication de la campagne 2017 - 2018> Faire une demande de Bourses Soleil> Faire une demande de Bourse Interdiocésaine> Nouvelles des Projets Soleil 2016 - 2017> Les animations 2016 - 2017
> C'est quoi les KMS> Des jeux pour découvrir> Des bricolages pour la collecte> Des chants pour partager> À toi de dire
> Les thèmes de 1957 à 2018> 2016-2017 : Différents tous frères : Religions & Vivre ensemble> 2015-2016 : L'éducation, des chemins pour grandir> 2014-2015 : Manger bien, un droit pour tous !> 2013-2014 : La santé, c'est notre responsabilité !> 2012-2013 : Place à la paix> 2010-2012 : Les migrations> 2006-2010 : Le développement durable
> Formulaire contact> Les contacts nationaux> Les correspondants locaux> La charte du correspondant

Les Projets Soleil 2017 - 2018

La campagne des Kilomètres de Soleil soutient des projets de développement en France et à l’international. Les enfants et leurs familles sont au cœur de ces projets permettant de contribuer à l’amélioration des conditions de vie de ces personnes.

Cette année, le collectif présente cinq Projets Soleil dans quatre pays différents en lien avec la thématique proposée « Différents, tous frères : Handicaps & Vivre-ensemble ». L’engagement des associations locales et la réalisation de leurs projets permettront à plusieurs milliers d’enfants d’œuvrer pour rendre le monde plus fraternel.

    Pour voir et télécharger les vidéos des Projets Soleil : Aller sur la page Les outils 2017 - 2018.

 

Projet 2017-2018

© Enfance Missionnaire

Matériel didactique pour le développement psychomoteur des enfants atteints de handicaps en Bolivie

• Il y a 39 000 habitants à Villa Montes. La population demeure très pauvre et y vit essentiellement d’agriculture. Beaucoup d’enfants travaillent dans la rue et y vivent. Avoir un enfant souffrant d’un handicap est une tragédie, car non seulement il est marginalisé par la société, mais c’est une véritable épreuve pour les familles qui n’arrivent pas à subvenir entièrement aux besoins des enfants souffrant d’un handicap. Sans soins, sans stimulations sensorielles ou sans appuis scolaires adaptés, ces enfants n’ont aucune chance de s’épanouir, de trouver une place dans la société ni aucune perspective d’avenir. Sans aide, ils sont contraints de vivre dans des conditions épouvantables.

• Ce projet vise à soutenir 170 enfants souffrant de divers handicaps, qui sont accueillis et soignés dans le Centre Jean-Paul II crée en 1989 à Villa Montes, situé dans le sud de la Bolivie. Il s’agit de contribuer à l’achat d’équipements pour la salle de physiothérapie de l’école ainsi qu’à acquérir du matériel didactique pour le développement psychomoteur des enfants.

   
Projet 2017-2018

© Enseignement catholique

Soutien aux enfants handicapés d’un orphelinat au Maroc

• Au Maroc, il existe peu de structures spécialisées pour les enfants handicapés qui, de plus, ne sont guère adaptées. Faute de services spécialisés et de familles d’accueil pour enfants handicapés, ces enfants restent dans les orphelinats. Néanmoins des initiatives voient le jour soutenues officiellement. Ainsi, à Marrakech, l’Education Nationale a mis à disposition de la Ligue Marocaine pour la Protection de l’Enfance un terrain pour la construction d’un centre d’hébergement et de prise en charge médicale des enfants à besoins spécifiques qui sont abandonnés.

• Dans l’orphelinat de Marrakech, les enfants atteints de handicap y restent bien au-delà de leur cinquième année. Ce centre accueille, outre 80 nourrissons, une vingtaine d’enfants handicapés qui ont dépassé l’âge théorique pour cette structure ! De jeunes lycéens du Lycée Professionnel de Redon se sont mobilisés pour aider matériellement et financièrement cet orphelinat. Leur projet consiste à aider cet établissement à développer un service spécialisé pour les enfants et adolescents handicapés qui ne sont pas adoptés et qui nécessitent soins médicaux et interventions chirurgicales.

   
Projet 2017-2018

© Scouts et Guides de France

 

Le scoutisme pour les enfants en situation d’handicap en Macédoine

• Grandement laissés à la marge de la société, les enfants macédoniens ayant des besoins spéciaux n'ont quasiment aucune association vers laquelle se tourner. Sensibilisés au handicap chez les scouts par le biais de témoignages qu’ils ont pu recueillir lors de leurs nombreux camps jumelés avec des Scouts et Guides de France, les Scouts Macédoniens souhaitent devenir des pionniers dans leur pays en incluant des enfants en situation de handicap dans leurs unités scoutes.

• L’objectif du projet est de permettre à des jeunes âgés de 7 à 12 ans, atteints de déficience visuelle ou auditive de découvrir le scoutisme lors d’un camp organisé dans le centre scout d’Ohrid habitué à accueillir des événements scouts internationaux. Ce projet devrait permettre également aux animateurs macédoniens de développer leur capacité à travailler avec des enfants en situation de handicap. À long terme l’objectif est d’inclure des jeunes déficients visuels ou auditifs dans les unités scoutes macédoniennes et ainsi de lutter contre les préjugés et stéréotypes.

   
Projet 2017-2018

© Calcutta de la rue à l’école et Tomorrow’s Foundation

“Charaibeti”. Continue de marcher ! en Inde

• D’après le dernier recensement de 2011, 2 millions de personnes (2,21%) sont en situation de handicap dans la population du Bengale occidental, en Inde. En théorie, l’accès a? la sante?, aux transports, a? l’éducation, pour les personnes handicapées est garanti par la loi. En pratique, il existe a? Calcutta peu de dispositifs d’éducation spécialisée. Quand ils existent, ces centres sont hors de portée des communautés vivant dans les zones reculées des bidonvilles.

• Le programme Charaibeti a été mis en place pour les enfants en situation de handicap afin de leur fournir près de chez eux, grâce à des unités mobiles, une éducation spéciale avec différentes approches thérapeutiques. L’objectif est d’aider ces enfants à accomplir les tâches de la vie quotidienne, de leur permettre l’accès à l’école, de responsabiliser les parents quant à la gestion du handicap de leur enfant. Le projet présenté a pour but de financer un nouveau bus pour desservir les quartiers nord. Elle vient compléter les deux unités qui opèrent déjà dans les quartiers sud et est de Calcutta.

   
Projet 2017-2018

© Volontariat international catholique. Opération Amos

Enfants valides et handicapés ensemble à Saint-François d’Assise en Tanzanie

• Le projet « Mission Tanzanie » permet chaque année à de jeunes français de changer de regard sur l’Afrique en découvrant les communautés locales impliquées dans des actions en faveur des personnes handicapées. Ce projet de volontariat international court, inclut des kinés, une psychomotricienne et un pédiatre tanzanien, pour un échange d’expériences et une mobilisation des jeunes tanzaniens au service de leurs amis en situation de handicap.

• L’école Saint François d’Assise se situe dans le village de Boma N’gombe, près de la grande ville de Moshi, nord de la Tanzanie, au pied du Kilimandjaro. Fondée en 2001 elle accueille et éduque aujourd’hui environ 350 enfants entre 0 et 15 ans, dont un certain nombre sont abandonnés pour raisons économiques, rejetés à cause d’un handicap, ou en danger à cause de l’albinisme.
Les 186 filles de cette école sont internes. Elles sont actuellement réparties dans deux dortoirs. Ce Projet Soleil contribuera au financement de la construction d’un troisième dortoir pour 40 filles de 4 à 7 ans. Les travaux commenceront en 2018.