KMS
> La campagne en bref> L'histoire des Kilomètres de Soleil> Le collectif> Les partenaires> The Campaign Kilomètres de Soleil
> Différents, tous frères : Handicaps & vivre-ensemble> Les outils 2017-2018> Ressources complémentaires 2017 - 2018> Les Projets Soleil 2017 - 2018> Communication de la campagne 2017 - 2018> Faire une demande de Bourses Soleil> Faire une demande de Bourse Interdiocésaine> Nouvelles des Projets Soleil 2016 - 2017> Les animations 2016 - 2017
> C'est quoi les KMS> Des jeux pour découvrir> Des bricolages pour la collecte> Des chants pour partager> À toi de dire
> Les thèmes de 1957 à 2018> 2016-2017 : Différents tous frères : Religions & Vivre ensemble> 2015-2016 : L'éducation, des chemins pour grandir> 2014-2015 : Manger bien, un droit pour tous !> 2013-2014 : La santé, c'est notre responsabilité !> 2012-2013 : Place à la paix> 2010-2012 : Les migrations> 2006-2010 : Le développement durable
> Formulaire contact> Les contacts nationaux> Les correspondants locaux> La charte du correspondant

En 2012-2013 : place à la paix

Accès aux outils d'animation 2012 - 2013

Comme l’écrit Marie-Noëlle Correau, Coordinatrice de la Campagne des Kilomètres de Soleil, dans son édito du guide de l’animateur 2012 2013,

  • Eduquer à la paix, c’est d’abord faire un retour sur soi.
    C’est apprendre que, pour changer le monde, il faut commencer par se changer soi-même. C’est s’ouvrir à cette « altérité irréductible » dont parlait le philosophe Emmanuel Levinas. Mettre en valeur les fondamentaux du respect, de la dignité, de la solidarité est au cœur de chacune de nos campagnes. Celle de 2012-2013 traite d’une thématique déjà abordée par des associations d’éducation à la paix. Cependant, l’enjeu est tel que nous souhaitons apporter notre pierre à cet édifice si fragile qu’est la construction d’une culture de la non-violence et de la paix.Les outils pédagogiques mis à la disposition des éducateurs (l’affiche, le guide de l’animateur, le jeu) leur permettront d’aider les enfants à faire le point sur leurs représentations de la violence et à être attentifs à ce qui est source de conflit.
  • Nos 7-11 ans seront invités à trouver des solutions devant des faits de violence vécus ou observés : violence des mots, des gestes, mais aussi violences institutionnelles générées par la pauvreté, le racisme, l’exclusion…
  • La rencontre de témoins engagés dans un processus de réconciliation en France, en République démocratique du Congo, en Côte d’Ivoire, au Rwanda, au Cambodge, sera le signe qu’un autre monde est possible. Il est fait de petits pas qui, jour après jour, tracent un chemin de paix. À notre tour de l’emprunter, en sachant reconnaître nos défaillances, nos fragilités, mais en gardant intact l’enthousiasme des commencements.
  • « Tout ce qui commence a une vertu qui ne se retrouve jamais plus. Or, la petite espérance est celle qui toujours recommence », disait Charles Péguy. Avec les enfants, osons faire naître cette petite espérance pour changer les couleurs du monde !